Accueil | English version
 
Loading
Vous êtes ici : Accueil » Actualités

Contacter
directement EVE

Vous ne trouvez pas l'information
que vous cherchez ?
Contactez-nous

La future usine Easybike démarrerait en septembre


Les élus de l'Agglo ont visité la future usine de l’entreprise avec son PDG Grégory Trébaol hier. L'investissement de 3 600 000 € par la collectivité doit permettre la création d'une quarantaine d'emplois

L'usine, encore vide, est impressionnante par ses dimensions. 4 100 m2, plus de 9 m de hauteur par endroits. Au bout de la zone d'activité Neptune II, le bâtiment doit accueillir les chaînes de production de Vélos à assistance électrique (VAE) d'Easybike. Les élus de l'Agglo ont participé à un point d'étape des travaux, hier. La collectivité cofinance le projet à hauteur de 3 600 000 € hors taxe, contre 300 000 € HT pour le conseil départemental. Une somme remboursable sur 20 ans, via un contrat de location-vente passé avec l’entreprise. La future usine doit, à terme, permettre à l’entreprise de devenir n° 1 français, avec un objectif de production d'environ 30 000 VAE par an, sur site, d'ici 2016. « On doit être sur 100 vélos produits par jour, début 2016 », explique le président d'Easybike, Grégory Trébaol. Le début d'exploitation est prévu dès la première semaine de septembre. « La réception finale doit avoir lieu début juillet ». Le déménagement est prévu les deux premières semaines d'août, « les camions sont encore à planifier ». La nouvelle usine permettra, notamment, de stocker entre 2 000 et 3 000 vélos et environ 3 000 pièces à finir, contre 1 500 actuellement à Saint-Gilles. Trente et une personnes ont été recrutées à Saint-Lô depuis l'annonce de la relocalisation, « avec toutefois un ralentissement prévu pendant l'été. Nous nous étions engagés à recruter 29 personnes avant fin 2016, nous avons un an d'avance. Et nous allons recruter une dizaine de personnes de plus d'ici fin 2015 ». Soit une quarantaine de personnes d'ici fin 2015, très proche de l'estimation faite au départ du projet. « Le projet de relocalisation de notre production est né quand nous avons repris la marque Solex, en 2013 ». La relocalisation de cette dernière est en cours, prévue pour 2017. Objectif : gagner en « flexibilité » et des appels d'offres en plus. « Nous venons de remporter un appel d'offres pour la SNCF, pour 2 000 vélos électriques ». L'outil de peinture sur place permet, notamment, de « peindre le vélo aux couleurs de la ville ou de la société qui génère l'appel d'offres ». Easybike travaille sur un projet de station d'accueil pour vélo électrique (type Vélib'). « Les bornes actuelles ne permettent pas de recharger les Velib'directement. La nôtre le fera par induction, sans branchement ». Les premières bornes seront inaugurées le 2 juillet, à Levallois-Perret, sur le site du siège d'Alstom. http://www.easybike.fr/
Ouest-France, 26 juin 2015, Xavier TERRIEN




Les autres actualités


 
  • Jean-Marc BUSNEL
    Acome

  • Michel COLLIN
    Président - CCI de Caen Normandie

  • Hervé SAVOURNIN
    Président - Fédération Bancaire Régionale

  • Jean-Charles DUQUESNE
    Directeur R&D - La Normandise

  • Thierry VILLOTTE
    Président du directoire - Guy Degrenne

  • Alessandro TABACCO
    Délégué régional - Carrefour Normandie

  • Philippe CASENAVE-PÉRÉ
    Président - SAS Legallais

  • Frédéric GUERNALEC
    Président Basse-Normandie - Pôle MOV’EO

  • Laurent BATTEUR
    PDG - Groupe Batteur

  • Éric NEYME
    Délégué régional - EDF

  • Laurence MEUNIER
    Présidente - Pôle Hippolia

***