Accueil | English version
 
Loading
Vous êtes ici : Accueil » Actualités

Contacter
directement EVE

Vous ne trouvez pas l'information
que vous cherchez ?
Contactez-nous

Caen. Avec ses lentilles hybrides, LCS voit plus loin


LCS, l'un des deux fabricants de lentilles de contact en France, s'est spécialisé dans le sur-mesure. Après l'Europe et le marché arabe, sa lentille hybride intéresse les Brésiliens

À l'origine, LCS (Laboratoire contact service) a été créée à Paris. « Dans les années 1970, cette société a été rachetée par Pierre Noyon qui l'a transférée à Caen, dans le quartier du Vaugueux », se souvient Emmanuel Veillard. En 1998, cet optométriste de formation intègre l'entreprise. En 2000, il en devient président. LCS déménage place Gardin à Caen, et devient un centre d'optique doté d'un laboratoire. Ce dernier a été transféré voici quelques semaines : LCS occupe 500 m2 de locaux de la pépinière d'entreprise Sesams, géré par la Ville de Caen. Ce laboratoire normand est l'un des quatre derniers fabricants de lentilles de contact en France, spécialisé dans le sur-mesure. « Fabriquer des dispositifs médicaux exige du temps et de l'argent », rappelle Emmanuel Veillard. Notamment en raison des délais d'autorisation de mise sur le marché. LCS est soutenue financièrement par la Région et la Ville de Caen, ainsi que par l'antenne caennaise de Go capital, une société de gestion de fonds d'investissement basée à Rennes. Dès le début de sa présidence, Emmanuel Veillard a créé un service « Recherche et développement » au sein de l'entreprise. « Notre idée était de développer un procédé permettant de réunir deux matières pour créer une lentille hybride, à la fois souple sur les bords et rigide au milieu ». Un dispositif sur-mesure, pour des personnes ayant des yeux « difficiles » (cornée irrégulière, intolérante, défauts visuels complexes, etc.). « Après plusieurs expérimentations, nous sommes parvenus à associer deux polymères. Un brevet a été déposé en toute discrétion en 2010 ». Une trouvaille qualifiée de « pépite » par les organismes chargés d'instruire la demande de brevet. Cette nouvelle technologie, primée par l'Institut national de la propriété industrielle en 2010, est commercialisée sous le nom « EyeBrid ». La technologie de LCS s'exporte. La société normande est présente actuellement en Europe, en Arabie Saoudite, « et nous devrions bientôt entrer sur le marché brésilien. La production de « EyeBride » représente désormais 45 % de l'activité de la société. Le reste se répartit entre des lentilles rigides perméables à l'oxygène (40 %) et des lentilles souples (15 %). Toutes taillées à l'unité. « Notre production totale oscille entre 15 000 et 20 000 lentilles par an », évalue Emmanuel Veillard. En se glissant dans cette niche de la lentille sur-mesure, LCS est passé de neuf salariés en 2010, à 25 aujourd'hui. « Nous avons encore des perspectives d'évolution ». http://www.laboratoire-lcs.com/
Ouest-France, 14 avril 2015, Nathalie LECORNU-BAERT




Les autres actualités


 
  • Philippe CASENAVE-PÉRÉ
    Président - SAS Legallais

  • Thierry VILLOTTE
    Président du directoire - Guy Degrenne

  • Laurent BATTEUR
    PDG - Groupe Batteur

  • Laurence MEUNIER
    Présidente - Pôle Hippolia

  • Jean-Charles DUQUESNE
    Directeur R&D - La Normandise

  • Frédéric GUERNALEC
    Président Basse-Normandie - Pôle MOV’EO

  • Jean-Marc BUSNEL
    Acome

  • Éric NEYME
    Délégué régional - EDF

  • Michel COLLIN
    Président - CCI de Caen Normandie

  • Hervé SAVOURNIN
    Président - Fédération Bancaire Régionale

  • Alessandro TABACCO
    Délégué régional - Carrefour Normandie

***