Accueil | English version
 
Loading
Vous êtes ici : Accueil » Recherche d'informations » Territoires et infrastructures » Infrastructures » Infrastructures portuaires et maritimes » Ports de plaisance

Contacter
directement EVE

Vous ne trouvez pas l'information
que vous cherchez ?
Contactez-nous

Ports de plaisance

  Ajouter au panier

Le long de ses 470 km de côtes, les ports de plaisance bas-normands accueillent des bateaux résidant à l'année ou des bateaux visiteurs
9 ports, 3 mouillages dans le Calvados
6 ports, environ 14 mouillages dans la Manche
9 858 places et mouillages, 976 places visiteurs
52 104 bateaux immatriculés



PORTS DE PLAISANCE
Du plus petit port de France (Port Racine à Saint-Germain-des-Vaux) aux ports plus modernes multi-services, en passant par les ports en eau profonde et les ports de mouillage organisés, chaque escale en Manche permet de découvrir la diversité de ses paysages.
MANCHE (5 801 places ; 672 places visiteurs)
6 ports de plaisance structurants : Carentan (310 places dont 50 visiteurs) ; Saint-Vaast-la-Hougue (704 places dont 88 visiteurs) ; Port Chantereyne – Cherbourg-Octeville (1 560 places dont 250 réservées au passage) ; Port Diélette (port en abri, 460 places à flot dont 70 pour visiteurs) ; Barneville-Carteret - Les Îles (333 postes en bassin + 60 places visiteurs ; 95 places en échouage) ; Granville - Port de Hérel (1 000 places sur pontons et catways dont 150 pour bateaux de passage ; 197 places à l’échouage dans l’avant-port). En 2009, le port de Cherbourg-Chantereyne a enregistré environ 9 000 passages et 26 000 nuitées. C’est l’un des premiers ports d’escales français pour les plaisanciers. Un projet d’extension du port mené par Ports Normands Associés permettra à plus long terme d’accroître sa capacité d’accueil de 600 bateaux supplémentaires (environ 400 places à flots et 200 à sec). Dans le cadre de son schéma de développement de la plaisance le conseil général de la Manche projette que le nombre de places réservées à la plaisance devrait passer à 7 400 en 2015 (hausse de 30% répartie sur les ports de Granville, Barneville-Carteret et Port-Bail). Des ports de mouillage/échouage : port de Goury – Auderville (40 mouillages) ; port Racine – Saint-Germain-des-Vaux (27 mouillages) ; port du Hables – Omonville-la-Rogue (54 mouillages sur bouées et 4 coffres de passage) ; port de Querqueville (60 mouillages) ; port des Flamands – Tourlaville (100 mouillages) ; port du Becquet – Tourlaville (90 mouillages) ; port Lévi – Fermanville (80 mouillages) ; Roubari – Gatteville Phare (31 mouillages) ; Havre de la Sinope – Quinéville (130 mouillages) ; Havre de la pointe d’Agon-Coutainville (80 places) ; Havre de Regnéville-Regnéville-sur-Mer (120 mouillages) ; Barfleur (130 mouillages) ; Port-Bail (200 mouillages)…
2 ports de plaisance à terre (à sec) : Saint-Nicolas – Granville ; Gouville-sur-Mer (140 places)
CALVADOS (4 057 places ; 304 places visiteurs)
Douze ports de plaisance qui jouissent d’une situation privilégiée et offrent des conditions d’accueil idéales, des infrastructures et des services de qualité. Ports à flot : Honfleur (62 places sur pontons + 30 places visiteurs) ; Port Deauville (700 places dont 45 places visiteurs) ; Port municipal de Deauville (360 places dont 60 places visiteurs) ; Port Guillaume Dives-sur-Mer (600 places dont 25 visiteurs) ; Ouistreham (650 places dont 70 places visiteurs) ; Port de Caen – Bassin-Saint-Pierre (92 places dont 16 places visiteurs) ; Courseulles-sur-Mer (750 places dont 25 places visiteurs) ; Grandcamp-Maisy (248 places dont 15 places visiteurs) ; Isigny-sur-Mer (45 places dont 5 places visiteurs). Mouillages : Port de l’Estuaire de la Dives (300 mouillages, 10 places visiteurs) ; Merville-Franceville (60 mouillages + 120 échouages) ; Port-en-Bessin-Huppain (3 mouillages=escales, 70 mouillages à l’année).
DÉFINITIONS
Port de plaisance : il accueille des bateaux résidant à l'année ou des bateaux visiteurs (de passage). L'amarrage se fait sur des pontons flottants. Certains ports de plaisance disposent de zones de mouillage c'est à dire d'un point d'ancrage permanent constitué de corps morts (blocs de béton posés sur le fond, reliés par une chaîne à une bouée). Port de mouillage : lieu abrité du vent et des vagues le long de la côte dans lequel un bateau peut s'arrêter en sécurité en s'amarrant sur son ancre. Port d'échouage : port où la hauteur d'eau est insuffisante à marée basse pour que les navires continuent à flotter, ils reposent donc à marée basse sur le fond. Port à sec : le port à sec est un emplacement terrestre destiné à accueillir les bateaux en dehors de leurs périodes de navigation.








  • PORTS DE PLAISANCES EN BASSE-NORMANDIE
  • LA MARINA A DEAUVILLE
  • PORT DE GRANVILLE
  • VIEUX BASSIN DE HONFLEUR
  • PORT DU BECQUET A TOURLAVILLE
***