Accueil | English version
 
Loading
Vous êtes ici : Accueil » Recherche d'informations » Cadre de vie, culture & média » Culture et médias » Equipements culturels, lieux de visite et de sortie » Le Mont-Saint-Michel de nouveau une île

Contacter
directement EVE

Vous ne trouvez pas l'information
que vous cherchez ?
Contactez-nous

Le Mont-Saint-Michel de nouveau une île

  Ajouter au panier

Le rétablissement du caractère maritime du Mont participe d’une grande ambition : restaurer le paysage qui sert d’écrin à l’un des hauts lieux de l’humanité et renouveler le cheminement de découverte du site …les visiteurs accèdent au Mont en cheminant à pied ou à bord de navettes depuis 2012




Chef d’œuvre du patrimoine de l’humanité, le Mont-Saint-Michel est aujourd’hui le site touristique de province le plus visité de France. Chaque année, trois millions de visiteurs viennent du monde entier pour l’admirer. Mais les conditions d’accueil ne sont plus à la hauteur du prestige du lieu et des attentes du public.
Le projet revalorisera la traversée entre le continent et le Mont-Saint-Michel, avec un parcours de découverte totalement renouvelé mettant en relation les paysages successivement traversés. La nouvelle approche offerte au public sera digne de ce haut lieu du patrimoine mondial et de sa représentation symbolique.
Europe, État et Collectivités territoriales ont décidé de conjuguer leurs efforts pour retrouver le génie du lieu, pour que ce trésor de l’humanité reste un monument désiré par les générations à venir.
Le rétablissement du caractère maritime du Mont-Saint-Michel représente 200 millions d’euros dont 164 millions d’euros d’investissement public direct.

Le Mont-Saint-Michel est érigé dans une baie dont les paysages et les écosystèmes sont remarquables. Ce site d’une rare beauté est consacré par une double inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco (1979). Cette dimension exceptionnelle fonde sa renommée internationale. La prouesse humaine et l’exceptionnelle harmonie avec la baie, voulue par ses fondateurs, sont intemporelles.
Mais, à brève échéance, le Mont menace de se trouver irrémédiablement accroché à la terre ferme. Autour du rocher, la sédimentation s’est accentuée au fil des siècles et des interventions humaines : poldérisation, réalisation de la digue-route, construction du barrage équipé de portes-à-flot…Les sédiments sont de plus en plus rapidement colonisés par la végétation. Les grèves naturelles sont dénaturées par la présence du parking.

Il s’agit tout d’abord de rétablir autour du Mont Saint-Michel un paysage maritime régulièrement baigné par les marées, en utilisant la force des eaux mêlées de la marée et du Couesnon. Cette reconquête des grèves impose également de faire disparaître les 15 hectares de parking mais aussi la digue-route qui relie l’îlot rocheux au continent et bloque les courants de marée.
Il s’agit ensuite de renouveler totalement l’approche du monument pour les 3 millions de visiteurs qui viennent, et souvent reviennent fidèlement, le visiter. Depuis le continent jusqu’au Mont, un nouveau parcours sera réalisé :
Une fois déposé leur véhicule dans le parc de stationnement sur le continent (à 2,5 km du Mont), les visiteurs trouveront des services à proximité puis accèderont au Mont à pied ou à bord des navettes de transport. Ce parc offrira environ 4 000 places aux voitures et aux autocars. Placé en retrait du Mont, il saura se faire oublier au profit du site.
Les visiteurs emprunteront au départ une digue-route décalée vers l’Est. Elle se poursuivra, sur les 750 derniers mètres, par un pont-passerelle qui s’incurvera vers l’Ouest et s’arrêtera à 120 mètres des remparts.
Il sera alors possible de retrouver l’esprit d’une traversée vers le Mont, de prendre le temps de s’approprier le paysage de la baie, en faisant étape sur le barrage puis sur le pont-passerelle offrants une vue dégagée sur le rocher de Tombelaine, le Mont et la baie.
Ces nouvelles conditions d’accès au rocher vont jouer un rôle déterminant dans la maîtrise de la fréquentation touristique.
Elles contribueront à préserver dès aujourd’hui et pour les générations à venir, les abords de l’abbaye, haut lieu culturel et spirituel, et le paysage naturel de la baie inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco.

www.projetmontsaintmichel.fr





  • Mont-Saint-Michel barrage
  • Mont-Saint-Michel barrage 3
  • Vue abords Mont Saint Michel
  • Mont-Saint-Michel futur pont passerelle
  • Vue du ciel du Mont Saint Michel
***