Accueil | English version
 
Loading
Vous êtes ici : Accueil » Recherche d'informations » Cadre de vie, culture & média » Cadre de vie » La terre » Gros plan sur le cheval en Basse-Normandie

Contacter
directement EVE

Vous ne trouvez pas l'information
que vous cherchez ?
Contactez-nous

Gros plan sur le cheval en Basse-Normandie

  Ajouter au panier

Le pays du cheval !
2 haras nationaux, 7 342 élevages
7 569 emplois
267 centres équestres et poney-clubs
31 hippodromes, 2 250 rassemblements équestres en 2007
Les ventes de Yearling à Deauville chaque année



LE PAYS DU CHEVAL
Leaders incontestables de l’élevage de chevaux en France (près de 20% des poulinières et 40% des saillies dans les chevaux de sang), les éleveurs de Basse-Normandie proposent des chevaux de qualité : la moitié des chevaux gagnants en courses et en sports équestres en France sont, en effet, nés, élevés, valorisés en Basse-Normandie.
Pur sang, trotteurs, chevaux de sport et de loisirs, poneys et ânes sont très présents dans le paysage bas-normand.
Une spécialité : le cheval de course (trotteurs et galopeurs). Quelques races locales de chevaux lourds : le cob normand et le percheron (utilisés pour la détente et les loisirs) ; d’ ânes (l’âne normand et l’ âne du Cotentin reconnaissable à sa croix de Saint-André).

Au niveau de l’élevage on dénombre :
7 342 élevages dont :
2 438 élevages de trotteurs, 1 850 élevages de chevaux de selle français, 1 775 élevages de chevaux de pur sang
995 étalons stationnés en Basse-Normandie
10 832 naissances sur l’année 2007
7 569 emplois générés par la filière équine dont : 4 499 générés par l’élevage, 1 013 emplois générés par l’ entraînement des chevaux de courses, 353 emplois générés par les centres équestres, 736 emplois générés par les entreprises connexes
Au niveau de l’utilisation des chevaux on compte :
267 centres équestres et poneys-clubs
17 000 licenciés et 330 cavaliers professionnels
2 250 rassemblements équestres en 2007
31 hippodromes
63 centres de tourisme équestre
497 entraîneurs de chevaux de courses
183 réunions de courses organisées en 2007
Le cheval en Basse-Normandie permet de valoriser 171 946 hectares de surfaces agricoles.

Pays de l’élevage, la Basse-Normandie compte deux prestigieux haras nationaux, celui de Saint-Lô (50) et celui du Pin (61) fondé en 1715 et classé monument historique. Elle est aussi pays de la vente des pur-sang. Deauville accueille chaque année les fameuses ventes de Yearlings.
En Basse-Normandie, la mer donne aussi le départ des courses. C’est sur la plage de Collignon à Cherbourg, que se déroule la première course de trot en 1836. Caen transforme l’essai l’été suivant sur l’hippodrome de la Prairie.
Autour de l’élevage, la Basse-Normandie compte ainsi beaucoup d’entreprises autour de la filière au service de la production de chevaux de qualité : IMV (insémination), et parmi les productions de vans, les 3 plus importantes de France sont en Basse-Normandie et représentent à elles 3 une position de leader sur le marché européen des camions pour chevaux.

UNE RECONNAISSANCE
La Basse-Normandie : « Pôle de compétitivité Filière équine ». La Région dispose d’infrastructures de premier plan pour la filière : L’Insitut Pathologique du Cheval à Dozulé-Goustranville qui accueille le CIRALE et l’AFSSA, le laboratoire départemental Franck Duncombe, deux haras nationaux, le centre de formation de l’élevage, le centre d’entraînement de France Galop.





  • Hippodrome de Cabourg
  • Haras du Pin
  • Course d'attelage à trois chevaux
  • Démonstration équine au Salon du cheval
  • Van et remorque
***