Accueil | English version
 
Loading
Vous êtes ici : Accueil » Recherche d'informations » Territoires et infrastructures » Infrastructures » Infrastructures ferroviaires » Des projets Ligne Grande Vitesse

Contacter
directement EVE

Vous ne trouvez pas l'information
que vous cherchez ?
Contactez-nous

Des projets Ligne Grande Vitesse

  Ajouter au panier

A proximité d’Alençon, des projets LGV :
vers Bordeaux, la LGV Sud Europe Atlantique
vers Rennes, la LGV Bretagne – Pays de la Loire
contribuent à l’émergence de nouvelles dynamiques territoriales, en termes de mobilité, d’accessibilité, d’aménagement du territoire, de développement économique…



De grands projets ferroviaires pour l’Ouest :

La LGV Bretagne – Pays de la Loire
Le projet de LGV Bretagne - Pays de la Loire est le prolongement, en direction de Rennes et de Nantes, de la LGV Paris - Connerré (20 kilomètres à l’est du Mans). Il s’inscrit dans la continuité du TGV Atlantique mis en service en 1989.
L’impact est également positif sur la desserte interne des territoires. Ce projet s’inscrit dans une perspective de développement durable.
Les caractéristiques de la ligne Bretagne – Pays de la Loire :
182 km de ligne nouvelle entre Connerré (Est du Mans) et Rennes : 48,5 km en Ille-et-Vilaine, 59 km en Mayenne et 74,5
km en Sarthe), auxquels s’ajoutent le barreau de Sablé-sur-Sarthe et les raccordements de Laval, la Milesse et Connerré pour une longueur cumulée de 32 km, soit 214 km au total. Alençon, seule ville « TGV » de Basse-Normandie desservie via Le Mans.
Déjà au cœur d'une étoile autoroutière et ferroviaire à cinq branches, en direction de Paris, Caen, Rennes, Angers et Tours, Le Mans est désormais au centre d'un bouleversement spatio-temporel : Paris à cinquante-quatre minutes, Lyon à trois heures, Marseille à cinq, Lille à deux heures et demie, Londres à quatre, Bruxelles à trois heures quinze, Roissy et l'accès au monde entier à une heure trente...
Nouvelle bataille du rail
Mais, encore faut-il préserver cette réussite. C'est l'enjeu de la nouvelle bataille du rail engagée par la métropole depuis que la décision a été prise de prolonger, vers la Bretagne, la ligne TGV qui s'arrête pour l'instant à Connerré. En contournant finalement Le Mans, le TGV risque-t-il de moins s'y arrêter ? Non. En tout cas, jusqu'en 2022. C'est la garantie offerte par la convention signée en 2007 avec la SNCF, RFF, l'État, les Régions, etc.
Le Mans va conserver ses 26 allers et retours quotidiens sur Paris, ainsi que ses liaisons avec Lille, Roissy, Lyon, Marseille... Mieux, si Rennes et Nantes bénéficient d'une nouvelle liaison, Le Mans y a aussi droit.

La LGV Sud Europe Atlantique (SEA)
Elle prolonge la ligne grande vitesse existante Paris – Tours vers Bordeaux
Chronologie du projet : LGV ATLANTIQUE
LN 2 Paris Montparnasse à Monts et Connerré, 287,5 km
1989 – Ouvertures commerciales de la branche Ouest de la LGV Paris – Connerré
Mise en service commercial des liaisons:
1989 – Paris à Rennes et Nantes
1990 – Paris à Bordeaux.
1992 – Paris à Quimper
1993 – prolongement de la desserte TGV jusqu’à La Rochelle
Les échéances de mise en place de la LGV SEA :
2013 – mise en service du projet de la LGV SEA Angoulême – Bordeaux
2016 – mise en service du projet de la LGV SEA Tours – Angoulême

La LGV SEA contribue à l’émergence de nouvelles dynamiques territoriales, tant en termes de mobilité et d’accessibilité que d’aménagement du territoire, de développement économique et de paysage.





  • LIGNE A GRANDE VITESSE
  • PASSAGER DANS LE TRAIN
  • GRANDS PROJETS RFF
  • Train TER en gare de Caen
  • TGV A LISIEUX
***