Accueil | English version
 
Loading
Vous êtes ici : Accueil » Recherche d'informations » Cadre de vie, culture & média » Culture et médias » Histoire » D-Day (1/2)

Contacter
directement EVE

Vous ne trouvez pas l'information
que vous cherchez ?
Contactez-nous

D-Day (1/2)

  Ajouter au panier

Le film des événements du 6 juin 1944 commence peu de temps après minuit avec le largage des 1ères troupes aéroportées britanniques entre l’Orne et la Dives. Puis c’est au tour des parachutistes américains. A 6h 30, les 1ères vagues d’assaut américaines touchent les plages d’Utah et d’Omaha



LES ORIGINES DU DÉBARQUEMENT

Après le tournant de la Bataille de Stalingrad, qui se termine en février 1943, l'Armée Rouge reconquiert le territoire perdu lors des combats précédents. Pourtant, le conflit reste extrêmement difficile pour les troupes soviétiques : Staline demande ainsi aux dirigeants alliés de se réunir afin qu'un véritable front soit ouvert à l'ouest. Ainsi, et pour la première fois, les trois principaux dirigeants des pays alliés (Roosevelt pour les Etats-Unis, Churchill pour la Grande-Bretagne et Staline pour l'Union Soviétique) se réunissent afin de prendre des décisions militaires communes contre les forces de l'Axe. Le lieu de cette réunion est situé à Téhéran.
La rencontre débute le 28 novembre 1943 et prend fin le 1er décembre. Les demandes de Staline sont prises en compte par ses alliés, qui acceptent le principe du second front, ce qui accélère le travail des militaires alliés travaillant aux "Opérations Combinées". Une chose est certaine, l'assaut se fera à partir de l'Angleterre, pour des raisons logistiques. Il faut à présent désigner le point du débarquement. La décision se porte finalement sur les côtes du Nord de la France, en Normandie, à proximité immédiate de l'Angleterre. Cette stratégie est présentée en août 1943 lors de la Conférence de Québec : la Normandie est le point de départ de l'invasion alliée à l'ouest de l'Europe. Pour réaliser l'Opération Overlord alors en préparation, les généraux alliés s'accordent sur la nécessité d'une concentration de troupes en Grande-Bretagne en prévision d'une invasion de plus grande envergure de la France. A partir de la fin 1942, les premiers navires de transports quittent le continent Nord-américain et gagnent la Grande-Bretagne. Pour que ce débarquement en Normandie soit une réussite complète, les Alliés demandent aux réseaux de la Résistance française de participer à la préparation de cette opération qui porte désormais le nom d'Opération Overlord.
Les officiers de marine alliés reçoivent, le 10 avril 1944, la confirmation d'un débarquement au Nord de la France et plus précisément sur les côtes de Basse-Normandie. Cette opération, nom de code Neptune.
Dans un premier temps, quatre secteurs de plages sont choisis, situés en les rivières Rives et Ornes dans la région Calvados et désignés par un nom de code spécifique : Omaha, secteur américain, Gold, Juno et Sword, secteurs anglo-franco-canadiens. Puis création d'une cinquième plage de débarquement, située à l'ouest d'Omaha, dans la région du Cotentin : c'est la naissance du secteur de plage Utah, qui sera américain.
Une terrible tempête fait rage dans la Mer de la Manche, alors que l'ordre de départ des navires alliés pour la Normandie, le 4 juin 1944 en fin d'après-midi, est donné par Eisenhower, commandant en chef de l'Opération Overlord. L'ordre de départ est annulé et est repoussé de 24 heures. La tempête rassure les officiers allemands qui sont persuadés que les Alliés ne débarqueront pas par un temps pareil. Mais le 5 juin, une éclaircie s'annonce dans la Manche. C’est ainsi que le mardi 6 juin 1944 est entré dans l’Histoire! Le film des évènements du 6 juin 1944 commence peu de temps après minuit avec le largage des premières troupes aéroportées britanniques entre l’Orne et la Dives. Puis c’est au tour des parachutistes américains de sauter sur le Cotentin, à l’autre extrémité du secteur. Pendant ce temps, les bombardiers lourds de la RAF pilonnent les batteries d’artillerie du Mur de l’Atlantique jugées les plus dangereuses.
A 5h 45, la flotte ouvre le feu sur les défenses allemandes. A 6h 30, les premières vagues d’assaut américaines touchent les plages d’Utah et d’Omaha. En secteur britannique et canadien, l’attaque est lancée avec une heure de décalage en raison de l’heure différente de la marée. Au soir du 6 juin, 20 000 véhicules et 155 000 soldats ont été mis à terre (y compris les parachutistes). Les pertes (tués, blessés et disparus) s’élèvent aux environs de 10000 hommes, soit sensiblement moins que les prévisions ne le laissaient craindre.
A l’exception d’Omaha, où le sort de la bataille reste longtemps en suspens, le Mur de l’Atlantique est partout enfoncé sans rémission et les Alliés pénètrent à l’intérieur des terres d’une dizaine de kilomètres.







  • Carte Espace Historique Bataille Normandie
  • CAMION DE TRANSPORT AMPHIBIE
  • Convoi de matériel omaha beach
  • Débarquement des troupes américaines UTAH BEACH
  • DEBARQUEMENT AMERICAIN EN NORMANDIE
***