Accueil | English version
 
Loading
Vous êtes ici : Accueil » Recherche d'informations » Economie » Filières et secteurs » Commerce » Commerce (données générales)

Contacter
directement EVE

Vous ne trouvez pas l'information
que vous cherchez ?
Contactez-nous

Commerce (données générales)

  Ajouter au panier

Un commerce de proximité : des bourgs et petites villes au service des consommateurs
Berceau de la grande distribution le groupe Promodès (Continent, Champion, Huit à huit, Shopi…) est né en Basse-Normandie
La fusion Carrefour-Promodès fait de ce groupe le n°2 mondial de la distribution



En Basse-Normandie, au 31 décembre 2010, on dénombre 63 468 personnes salariés du commerce (12,6% des actifs).

Au 31 décembre 2010, 63 468 salariés travaillent dans les 20 197 établissements commerciaux implantés sur le territoire bas-normand. Près de la moitié de ces établissements se situent dans le Calvados alors que moins de 20 % d'entre eux sont implantés dans l'Orne.

Répartition des 20 197 établissements commerciaux au 31 décembre 2010 :
- Commerce, entretien et réparation automobiles et motocycles : 2 438
- Commerce de gros et intermédiaires du commerce de gros : 3 965
- Commerce de détail : 13 794

Parmi les commerces de détail, la région compte 4 épiceries-supérettes, 5,3 boucheries-charcuteries, et 8,3 boulangeries pour 10 000 habitants au 1er janvier 2011. C’est dans l’Orne que la proportion de boucheries-charcuteries (6,1) est la plus importante et dans la Manche celle de boulangeries (9,2). Hors commerce de détail non alimentaire, les magasins de vêtements sont très présents dans la région avec près de 10,2 magasins pour 10 000 habitants.

Nombre de commerces en libre-service au 1er juin 2013 :
- 64 hypermarchés
- 302 supermarchés
- 102 supérettes
- 444 commerces d'alimentation générale

LE COMMERCE À CAEN ET DANS LA COMMUNAUTÉ URBAINE DE CHERBOURG
À Caen et à Cherbourg, le centre-ville reste le lieu de prédilection du petit commerce. L’habillement et l’équipement de la personne restent la grande spécialité des centres-villes. La concurrence des grandes surfaces installées dans les périphéries des villes est plus ou moins forte selon les commerces. Le commerce alimentaire, très touché, fait sa réapparition au centre-ville de Caen, au travers de l’ouverture de plusieurs supérettes. Les services grignotent de l’espace commercial en centre-ville, café et restauration rapide ayant le vent en poupe. Banques, agences immobilières et cabinets d’avocat rejoignent aussi les centres-villes.

LA BASSE-NORMANDIE, BERCEAU DE LA GRANDE DISTRIBUTION
Promodès fut crée en 1961 de l’association de deux familles normandes : Duval-Lemonnier et Halley. À l’origine, ces deux familles utilisant la « volontary chain » pratique américaine de l’achat-volume, vont l’adapter à leur commerce. Dès 1954, Léonor Duval-Lemonnier crée la 1ère chaîne volontaire d’alimentation en France, le GAM (Groupement d’achat de la Manche) qui deviendra Végé-France en 1955. Quant à son concurrent Paul-Auguste Halley, il crée en 1956 le consortium d’achats normands. Cependant dès les années 60, les deux concurrents désirent dépasser les bornes normandes en visant le marché européen : ainsi les deux familles décident de s’associer et de créer en 1961 la SARL Promodis qui deviendra Promodès. En 1962, Promodès ouvrira son 1er supermarché à Mantes-la-Ville. Le groupe va développer avec des partenaires-adhérents des commerces en libre-service de proximité, des supérettes et des grandes surfaces. La croissance de ses enseignes ne cessera pas et conduira à la fusion Carrefour-Promodès en 1999, faisant de ce groupe le n°2 mondial de la distribution.





  • Vente de crèmes glacées, crêpes, gaufres
  • VITRINE MAGASIN AURELEC DOMOTIC A ST SEVER CALVADO
  • Boulangerie
***