Accueil | English version
 
Loading
Vous êtes ici : Accueil » Recherche d'informations » Economie » Filières et secteurs » Bâtiment et travaux publics » BTP : Formation

Contacter
directement EVE

Vous ne trouvez pas l'information
que vous cherchez ?
Contactez-nous

BTP : Formation

  Ajouter au panier

5 798 jeunes en formation dans les lycées et CFA pour l’année scolaire 2008/2009
Près de 42% : la voie de l’apprentissage ne cesse d’augmenter
81,9% : d’excellents taux de réussite dans les lycées et CFA par la voie scolaire ou l’apprentissage
358 jeunes en 2008 en contrats en alternance



LES JEUNES ET LE BTP
5 798 jeunes en formation aux métiers du BTP dans les lycées et CFA pour l’année scolaire 2008/2009. La baisse démographique attendue pourrait accélérer la concurrence entre les secteurs et accentuer la diminution du nombre d’affectifs. Par ailleurs, le poids de l’apprentissage par rapport à la voie scolaire ne cesse d’augmenter : près de 42% aujourd’hui, contre 36% en 2003.
Des sections relativement bien remplies. Voisin des capacités maximales pour certaines spécialités des Travaux Publics, le taux de remplissage dans les formations du Bâtiment laisse des disponibilités dans certains métiers, comme la plâtrerie ou le carrelage.
81,9% pour l’année scolaire 2007/2008 : taux de réussite aux examens dans les lycées et CFA préparant à un diplôme du BTP (CAP, BEP, MC, BP, Bac Pro, BT, BTN, BTS) par voie scolaire ou apprentissage. D’excellents taux de réussite. Après une légère baisse pour l’année scolaire 2006/2007, le taux de réussite aux examens progresse à nouveau. Il excède 80% dans la plupart des diplômes de niveau III. Toutefois, quelques différences existent entre certaines spécialités.
Plus de 82% des sortants sont diplômés de niveau V ou IV. A noter également que près de 52% des jeunes en année terminale diffèrent leur entrée dans la vie active et poursuivent des études.

LE BESOIN DE RENOUVELLEMENT EN JEUNES
Les entreprises de BTP souhaitent renforcer la part des jeunes et des qualifiés. Malgré un nombre important de jeunes de moins de 25 ans entrant chaque année dans le secteur (plus de 1 300 en 2007), les besoins exprimés par les entreprises demeurent importants. Ils concernent majoritairement des jeunes qualifiés et très qualifiés (89% des besoins). 1 817 jeunes par an, dont 1 618 qualifiés ou très qualifiés : nombre de jeunes de moins de 25 ans nécessaires chaque année pour satisfaire les besoins théoriques de renouvellement à l’horizon 2014, dans 18 groupes métiers de production du BTP.

LES JEUNES DIPLÔMÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL
Un volume de sorties de jeunes diplômés très proche de celui attendu dans une situation de fonctionnement optimal. Les 1 694 sortants potentiels (qualifiés et très qualifiés) permettraient de couvrir les besoins en main d’œuvre dans 12 métiers de production).

Au plan régional un appareil de formation globalement bien dimensionné qui contribue au renouvellement de la qualification.

FORMATIONS
Un large choix de formations initiales du CAP au BTS (CFA du Bâtiment Jean Hochet à Caen ; CFA de l’ESITC (École supérieure d’ingénieurs des travaux de la construction) à Épron ; CFA du bâtiment et des travaux publics Paul Bocage à Coutances ; CFA du bâtiment et des travaux publics Roger Ducré à Alençon ; Centre interrégional des formations alternées des travaux publics…
L'ESITC forme en 5 ans des ingénieurs généralistes pour le Bâtiment et les Travaux Publics. (www.esitc-caen.fr)











  • Formation en bâtiment
  • ESITC de Caen
  • Formation en menuiserie
  • Formation en maçonnerie
  • FORMATION DE CHARPENTIER
***