Accueil | English version
 
Loading
Vous êtes ici : Accueil » Recherche d'informations » Economie » Implantation » Immobilier d'entreprise » Bassins de vie

Contacter
directement EVE

Vous ne trouvez pas l'information
que vous cherchez ?
Contactez-nous

Bassins de vie

  Ajouter au panier

En Basse-Normandie : 65 bassins de vie
Les bassins de vie ruraux prédominent, et hébergent plus de la moitié de la population
De taille réduite, ils offrent cependant à leurs habitants une gamme variée d’équipements intermédiaires et de proximité




DÉFINITION
Les bassins de vie 2012 délimitent des zones d’influence ou d’accessibilité à une gamme de services, de commerces et équipements, le plus souvent concentrés dans des pôles. Ils définissent une partition cohérente de l’ensemble du territoire, représentative des aires de vie de la quotidienneté.

REPÈRES
La Basse-Normandie est caractérisée par un grand nombre de bassins de vie (74) centrés autour d’une ville principale ou d'un bourg regroupant les services administratifs et scolaires, les commerces et les entreprises.
Un maillage territorial efficient, permet à chaque entreprise de trouver une main-d’œuvre qualifiée demeurant à moins de 15 minutes de son siège.
L’espace bas-normand est structuré par 65 unités urbaines offrant une palette de commerces et services suffisante pour les considérer comme pôles.
Les limites régionales n’ont pas ou peu d’impact sur la vie quotidienne : aussi, huit de ces bassins, bien que centrés dans la région, s’étendent aussi sur la Haute-Normandie, la Bretagne ou les Pays de la Loire.

DES BASSINS DE VIE EN MAILLAGE SERRÉ :
À l’image de la mosaïque de villes moyennes ou petites, le maillage de la région en bassins de vie apparaît serré. En moyenne, les bassins de vie bas-normands s’étendent sur 270 km2 et comptent 22 800 habitants.
Au sein même de la région, la dimension de ces territoires reste hétérogène. Le bassin de Ouistreham (6 communes) s’étend sur une quarantaine de km2, alors que celui de L’Aigle, constitué de 61 communes, couvre vingt fois cette superficie. Les disparités démographiques sont encore plus marquées, du bassin de Longny-au-Perche (2 900 habitants) à celui de Caen (269 200 habitants).

LES BASSINS DE VIE RURAUX PRÉDOMINENT ET SONT PLUTÔT BIEN ÉQUIPÉS
Reflet de l’identité rurale de la Basse-Normandie, les 55 bassins de vie ruraux occupent 84 % du territoire. Plus de la moitié (56 %) de la population régionale y réside.
Les bassins de vie ruraux bas-normands disposent en moyenne de 72 équipements sur les 155 répertoriés, toutes gammes confondues. La région se situe à cet égard dans la moyenne nationale. Bien dotés dans les domaines de l’éducation ou des services aux particuliers, les bassins de vie bas-normands s’inscrivent dans la moyenne en termes de structures et professionnels de santé.
Pour la moitié des habitants de ces territoires, l’aller-retour pour rejoindre les équipements de proximité prend moins de cinq minutes en Basse-Normandie.
Les 10 bassins de vie urbains bas-normands sont majoritairement animés par des grands pôles (Caen, Cherbourg, Alençon, Granville, Lisieux, Flers et Dives-sur-Mer).
Le dynamisme démographique récent des espaces ruraux bas-normands s’avère plus marqué qu’en milieu urbain.






  • PIECES DETACHEES A FAURECIA
  • COOPERATIVE LAITIERE A ISIGNY SUR MER
***