Accueil | English version
 
Loading
Vous êtes ici : Accueil » Recherche d'informations » Cadre de vie, culture & média » Cadre de vie » La terre » 3 parcs naturels régionaux

Contacter
directement EVE

Vous ne trouvez pas l'information
que vous cherchez ?
Contactez-nous

3 parcs naturels régionaux

  Ajouter au panier

3 Parcs naturels régionaux
- le Parc naturel régional des Marais du Cotentin
et du Bessin
- le Parc naturel régional Normandie-Maine
- le Parc naturel régional du Perche
Ils couvrent 23 % du territoire régional



La préservation de la biodiversité et des milieux a été l’un des objectifs particuliers des trois parcs naturels régionaux en Basse-Normandie. Il ne s’agit pas de réserves : à la préservation globale de l’environnement ils cherchent à conjuguer le développement. Ils couvrent 23% de la superficie du territoire régional. Le PNR du Perche est le dernier constitué (1998) après le parc des Marais du Cotentin et du Bessin en 1991 et celui de Normandie-Maine, bien antérieur (1975).

LE PARC NATUREL RÉGIONAL DU PERCHE
Chiffres clés : 118 communes ; 182 000 hectares ; 77 000 habitants ; 2 départements (28-61) ; Date de création, 16 janvier 1998.
Un environnement préservé. Le Perche se distingue par son relief et sa géologie qui sont à l’origine de sa diversité (milieux forestiers, bocages, et prairies, étangs et milieux humides, coteaux, pelouses et landes) et de la spécificité de ses milieux naturels et de ses paysages.
Forêts sur les hauteurs, versants bocagers et vallées prairiales sont les caractéristiques majeures des paysages du Perche.
Les forêts du Perche : 21% du territoire du Parc, 93% de feuillus dont 66% de chênes, 493 espèces végétales, 75 espèces d’oiseaux inventoriés, plus de 1 100 espèces de champignons.

LE PARC NATUREL RÉGIONAL DES MARAIS DU COTENTIN ET DU BESSIN
Le Parc en chiffres : 144 communes ; 145 000 hectares dont 30 000 hectares de prairies humides ; 65 400 habitants ; date de création, 14 mai 1991
Il est né de la volonté des élus et responsables locaux de lutter contre la dévitalisation de leur territoire et d’agir pour son développement tout en préservant son patrimoine.
Les objectifs s’organisent autour de trois champs d’actions : gérer et préserver l’environnement ; contribuer au développement économique ; contribuer à l’aménagement du territoire. Et de deux thématiques particulières : mobiliser la population ; connaître l’état et l’évolution du territoire ;
Quelques exemples d’actions : réalisation d’un guide sur les itinéraires de pêche ; le conseil aux plantations auprès des particuliers ; conforter l’agriculture en région de marais ; développer des activités touristiques ; la restauration et la valorisation du patrimoine terre et chaume ; mise en place de circuits vélo - routes…

LE PARC NORMANDIE-MAINE
Le Parc en chiffres : 149 communes (+17 villes portes) ; 235 000 hectares dont 50 000 hectares de bois et forêts ; 160 000 habitants ; 4 départements (50-53-61-72) ; date de création, 23 octobre 1975

Un quart du Parc en bois et forêts. Les massifs forestiers des Andaines, d’Écouves, de Perseigne et de Sillé en sont les plus importants et majestueux. Voisinant avec les sangliers, chevreuils et lièvres, le cerf est le roi des forêts.
Un bocage pluriel. Les bocages partageant la campagne en autant de parcelles, le bocage forme une mosaïque des plus irrégulières : petites ou grandes parcelles, haies touffues ou clairsemées, chêne pédonculé, hêtre, érable champêtre, noisetier ou châtaignier. Du côté de Domfront, pommiers et poiriers haute - tige.
Une faune riche et parfois rare s’y abrite (chouette chevêche, cétoines, scarabées…).





  • BALADE EN BATEAU SUR LES PONTS D'OUVE
  • Zone marécageuse
  • Le Grand Vey
  • Pointe de Brévand
  • Marais du Cotentin
***